• coupe des sources 2014
  • coupe des sources 2014
  • coupe des sources 2014
  • coupe des sources 2014
  • coupe des sources 2014
  • coupe des sources 2014
  • coupe des sources 2014
  • coupe des sources 2014
  • coupe des sources 2014
  • coupe des sources 2014

La Coupe des Sources – Mémorial Claudy Soret 2017 est annulée !

Le nouveau Code de l’Eau fait une première victime…

Avec près de 120 équipages sur la liste provisoire des participants, tout se présentait de la meilleure des façons pour le millésime 2017 de la Coupe des Sources chère à Pascal Collard. Et pourtant, la doyenne des épreuves de régularité pour voitures anciennes n’aura pas lieu cette année, l’organisateur se trouvant confronté à des obstacles administratifs tout simplement insurmontables…

« Depuis l’entrée en vigueur du nouveau Code de l’Eau le 1er janvier dernier, les activités de sports moteurs concernant des véhicules automobiles mus par un moteur à combustion interne, y compris les prototypes et les véhicules à usage purement récréatifs, se déroulant complètement ou en partie sur la voie publique, pour autant qu’elles ne respectent pas le code de la route et qu’elles se déroulent dans une zone de protection des eaux minérales et des eaux de sources, sont interdites. Sauf dérogation du Ministre wallon de l’environnement, explique Pascal Collard. Comme Spadel vise à écarter de ses zones de protection tout ce qui peut menacer la qualité de ses produits et altérer son image, et vu les moyens dont ils disposent pour parvenir à leurs fins, j’imagine assez mal le Ministre wallon de l’environnement déroger à sa propre règle, alors qu’il l’a lui-même durcie sous la pression de Spadel suite à l’affaire du Spa Rally 2015. Il ne peut y avoir la moindre exception à cette règle, sous peine de voir tous les efforts de Spadel pour étendre la zone de protection des nappes aquifères tomber à l’eau… »

Le résultat de l’application de ces nouvelles règles, c’est que l’organisateur de la Coupe des Sources n’est plus en mesure de proposer un parcours digne de ce nom… « Les mesures prises par Spadel nous empêchent ainsi de disputer la spéciale de Creppe comme par le passé, poursuit Pascal Collard. C’est ainsi que le passage par le célèbre mur du cimetière de Winamplanche n’est plus possible ! Pour moi, cette spéciale devient dès lors caduque. En gros, il nous restait deux spéciales possibles, à Ster et à Theux, et le temps manque pour trouver une alternative intéressante. En outre, je n’ai pas les moyens de lutter contre une loi sans équivoque, votée et soutenue par la majorité du Parlement wallon. Comme la seule possibilité serait d’obtenir une dérogation du Ministre compétent, autant ne pas rêver… »

D’impuissance, il en est aussi question du côté des autorités spadoises… « La Ville de Spa n’a plus le droit d’autoriser une manifestation automobile qui ferme une route dans la zone de protection des eaux de Spa, reprend Pascal Collard. La meilleure preuve, c’est que pour me donner le feu vert, la Ville me demandait d’obtenir l’accord de Spadel. Je n’ai pas l’intention de poursuivre qui que ce soit, car la loi, c’est la loi, et si j’ai pu développer la Coupe des Sources, c’est aussi grâce à la Ville de Spa. Il n’y aura pas deux poids, deux mesures dans cette affaire… »

C’est donc la mort dans l’âme, en dépit d’une édition 2017 se présentant sous les meilleurs auspices, avec un grand nombre d’engagés, un parcours de qualité et une grosse animation prévue au centre de Spa, que l’organisateur a décidé d’en rester là… « C’est un comble que la Coupe des Sources, qui n’a jamais eu le moindre problème avec Spadel, soit annulée en raison d’une loi qui protège… les sources ! Tous les concurrents déjà inscrits seront remboursés endéans les 15 jours, et les factures des fournisseurs actuels seront honorées. Pour le reste, rideau… »

S’il est impossible d’avancer à l’heure actuelle que la Coupe des Sources – Mémorial Claudy Soret disparaît à tout jamais des calendriers, un possible retour, sous une forme forcément différente, ne sera pas possible avant 2018, dans le meilleur des cas…

Gros plan sur les nouveautés du millésime 2017

Il s’agit de la doyenne des épreuves de régularité pour voitures anciennes dans notre pays, lancée il y a 29 ans déjà, et suite au succès impressionnant de l’édition 2016, en septembre dernier, son géniteur Pascal Collard n’a guère tardé avant d’officiellement lancer la suivante, programmée le 9 septembre prochain, multipliant les contacts afin de proposer un programme le plus attrayant possible. Partant du principe que qui n’avance pas recule, certains changements majeurs sont à relever…

« Commençons par le parcours, qui va subir des modifications, explique le G.O. de la Coupe des Sources – Mémorial Claudy Soret. On savait que le passage exceptionnel dans le test de régularité du Trôs Marets, avec la carrière très appréciée, était un ‘one shot’, on a appris par la suite que la piste de l’EMA ne pourrait plus être utilisée, les autorités communales de Malmedy ayant limité son usage à un seul passage. La Coupe des Sources 2017 consistera donc, du moins pour ce qui est de la journée de samedi, en quatre boucles de trois spéciales, à savoir Spa, Ster et Theux, dans une zone géographique plutôt ramassée, ce qui limitera les liaisons, mais ne changera guère le kilométrage des tronçons sélectifs, toujours sur routes fermées. Il y aura aussi plus de temps pour le Regroup au cœur de Spa, comme demandé par les concurrents. »

Incontournable de la Coupe des Sources – Mémorial Claudy Soret : le vendredi soir fait la part belle à du routier pénalisant. Ce sera bien sûr encore le cas cette année… si ce n’est que seuls les concurrents en ‘Legend 50’ seront acceptés, et que leur épreuve se terminera déjà dans la nuit de vendredi à samedi ! « Après analyse de la précédente édition et des commentaires de chacun, nous avons décidé que le programme des ‘Legend 50’ consistera exclusivement en une boucle de nuit de 270 kilomètres, à 49,9 km/h, poursuit Pascal Collard. Le départ sera donné à 19h30, pour une arrivée à 1h30 du matin. Le système Tripy sera utilisé pour les prises de temps, tandis que certains contrôles de passage seront humains. Le montant d’engagement pour cette épreuve qui devient autonome sera de 250 euros, et seules 20 voitures seront acceptées. Elles devront avoir été produites avant le 31/12/1991, ce qui signifie que les ‘Youngtimers’ feront leur apparition, ce qui ne devrait pas manquer de séduire des participants aux rallyes d’orientation et autres épreuves de la FBVA. Le classement général en ‘Legend 50’ sera donc entériné au beau milieu de la nuit, mais rien n’empêche bien sûr un concurrent de cette catégorie de s’engager dans une autre catégorie le lendemain, avec le même copilote ou un autre, afin de disputer les spéciales fermées… et qui sait remporter une deuxième victoire ! »

La journée de samedi accueillera donc les concurrents des catégories ‘Legend 65 S’ (65 km/h maxi de moyenne dans les tronçons sélectifs), ‘Legend 80’ (80 km/h maxi de moyenne), mais aussi ‘Histo Démo’ (sans le moindre chronométrage ni classement). « Pour ces trois catégories, le principe reste le même que l’an dernier, si ce n’est que le prix d’engagement a été… diminué de 100 euros, afin d’inciter les concurrents à dîner au centre de Spa le samedi soir, avant la traditionnelle remise des prix. 60 voitures seront acceptées en ‘Legend 65 S’, 20 en ‘Legend 80’ et 30 en ‘Histo Démo’. Avis aux amateurs, qui n’auront pas intérêt à attendre trop longtemps avant de s’engager… »

Les autres ingrédients qui avaient assuré le succès du millésime 2016 sont bien sûr conservés, à commencer par le ‘Vintage Village’ à l’entrée du Parc de Sept Heures, au centre de Spa.

Voilà, les lignes directrices de la Coupe des Sources – Mémorial Claudy Soret 2017 sont connues, il n’y a plus qu’à noircir les dates du vendredi 8 septembre (pour la catégorie ‘Legend 50’) et du samedi 9 septembre (pour tous les autres) dans les agendas. A très vite pour d’autres infos… ( Photo Tony Henssen & Eddy Coppée)

Leyon-Moors s’imposent au sprint en ‘Legend 80’ !

Une météo estivale, un public nombreux au bord des spéciales et au cœur de Spa, un parcours qui a fait l’unanimité auprès des concurrents, et pas le moindre incident sérieux, l’édition 2016 de la Coupe des Sources – Mémorial Claudy Soret a été marquée du sceau de la réussite ces vendredi et samedi, de quoi réjouir l’équipe organisatrice réunie autour de Pascal Collard, et confirmer que celle qui fut naguère la première épreuve de régularité pour voitures anciennes a encore de beaux jours devant elle…

Un millésime 2016 qui a débuté vendredi soir pour la vingtaine de concurrents engagés en ‘Legend 50’, tous des spécialistes de la navigation et de la régularité. Longue de 240 kilomètres, la boucle de nuit reposant sur des cartes au 1 :100.000 a bien sûr fait des dégâts, certains ayant allègrement ‘jardiné’ entre la Baraque Fraiture et Dinant. Officiellement partis à 19h00, les premiers sont rentrés à Spa vers 1h30 du matin, et d’autres bien plus tard dans la nuit…

Comme on pouvait s’y attendre, cette boucle de nuit à l’ancienne a déjà donné une tournure marquée au classement en ‘Legend 50’, Daniel Reuter et Christian Bernard (Porsche 924) s’étant constitués une avance de plus de 300 points qu’ils ont mis un point d’honneur à gérer sur les spéciales fermées et sécurisées du samedi. C’est donc sans surprise que le duo s’est imposé avec un avantage plus que confortable sur une autre Porsche 924, celle de Simon-Duchene, tandis que la Lancia Fulvia de Venier-Gengoux complétait le podium. Belle prestation de la Toyota Corolla GT de Bernard Verstraete, rédacteur en chef du magazine Autonews, et de son copilote Pigeolet, qui échouaient au pied du podium, devançant l’originale Clan Crusader de Collard-Bougard, représentants de la nouvelle génération.

Dans les Classes, les victoires sont revenues à Venier-Gengoux (Cl.A), Verstraete-Pigeolet (Cl.B), Reuter-Bernard (Cl.C) et Simon-Duchene (Cl.D). A noter la frayeur de Dominiczak-Dessauvages, dont la très belle Triumph Dolomite Sprint s’est retrouvée… sur le flanc après avoir escaladé un talus dans Ster. Plus de peur que de mal heureusement, et un peu de carrosserie en perspective pour le ‘Prince’…

Grosse pression en ‘Legend 65 S’

Si Dirk Van Rompuy et Jens Vanoverschelde (Opel Ascona B) ont dominé la majeure partie de la journée en ‘Legend 65 S’, catégorie qui n’empruntait que les spéciales fermées de samedi, au moment de s’élancer pour la dernière boucle, la tension était palpable. Déchaînés, Etienne Baugnée et Benoît Remion (Ford Escort MK1) étaient parvenus à se hisser à la hauteur de l’Opel de tête, bien décidés à frapper un grand coup, tandis que le duo Schoonbroodt-Gehlen (Ford Escort MK1), qui avait plongé dans le classement après une grosse perte de temps à la mi-journée, revenait à grandes enjambées, au point de menacer le trio de tête.

C’est à coups de seconde que cela allait se jouer, et l’expertise de Jens Vanoverschelde, doublée du coup de volant de Dirk Van Rompuy, finissaient par faire la différence, le duo néerlandophone remportant une nouvelle victoire devant les Escort de Baugnée-Remion et Schoonbroodt-Gehlen, ces derniers boutant Eddy D’Hoe et Bjorn Vanoverschelde (Opel Ascona B) hors du top 3 ! Lauréats l’an dernier, John Pottier et Renaud Herman (Ford Escort MK2) ont répliqué face à cette concurrence de très grande qualité et bien équipée, complétant le top 5 et devançant la Porsche 911 de Henry-Henry.

A noter les excellentes performances d’Yves Deflandre et Eric Chapa (Porsche 911), hélas condamnés dès la première spéciale par des petits pépins techniques. Mais ‘la belle orange’ et son équipage ont affiché un sacré potentiel d’un bout à l’autre de l’épreuve…

Dans les classes, la victoire a souri aux Luxembourgeois Schmit-Schmit (Sunbeam Chamois, Cl.A), aux Français Ambrosini-Abel (Audi 80 GTE, Cl.B), à Van Rompuy-Vanoverschelde (Cl.C) et à D’Hoe-Vanoverschelde (Cl.D). A noter la 6ème place dans la plus petite des catégories pour la Citroën 2CV de Maréchal-Beaujean, au style inimitable.

Très chaud devant en ‘Legend 80’ !

Dans la catégorie à la moyenne la plus haute, la journée de samedi a consisté en une lutte sans merci, à la seconde, entre trois équipages de très grand talent : Johnny Delhez et Raphaël Deposson (Ford Escort MK2), Jean-Pierre Van de Wauwer et Eric Marnette (Lancia Beta Monte-Carlo Gr.4), ainsi que Geoffrey Leyon et Freddy Moors (Ford Escort MK1) ! La bonne ambiance régnant entre ce trio durant toute l’épreuve a ravi les nombreux suiveurs, et c’est dans la dernière boucle que tout s’est également joué. Leaders depuis le matin, Delhez-Deposson craquaient sous la pression, contrairement à Leyon-Moors, qui évitaient toute erreur pour l’emporter avec 6,0 points d’avance sur ‘Vande’-Marnette et 9,4 points sur Delhez-Deposson. Et une victoire de plus pour le garagiste de Louveigné Geoffrey Leyon, parfaitement copiloté par un Freddy Moors connaissant par cœur la partition de la régularité à moyenne haute !

Dans le sillage des trois leaders, les places ont été très chères également, et c’est l’efficace duo Driesen-Pottier (Opel Ascona B) qui pointait au 4ème rang final, devant Noël-Goldstein (Ford Escort MK1) et la vaillante DAF 66 Marathon des souriants Jamin-Beyers.

Dans les classes, les succès sont tombés dans l’escarcelle de Jamin-Beyers (Cl.A) et Leyon-Moors (Cl.C).

Histo-Démo… Show !

Réunissant une trentaine de voitures, la catégorie Histo-Démo a été synonyme de grand show d’un bout à l’autre de la journée… même si Henaut-Saint Remy se sont d’emblée offert une belle frayeur au premier passage de la carrière du Trôs Marets, effectuant un tonneau avec leur toute pimpante Citroën Visa Chrono ! Plus de peur que de mal heureusement…

Les passages en force des uns et des autres, à commencer par Herman-Soret (BMW 325i E30), Blaise-Noël (Opel Corsa GSI) et Doyen-Pirotte (Toyota Corolla 16V), ont été appréciés à leur juste valeur ! Le jury de la Coupe des Sources a décidé de remettre un prix spécial à Philippe Smets, qui avait amené à Spa une superbe Sunbeam Avenger GT à la décoration ‘RAC Rally’ rappelant le bolide d’un certain Andrew Cowan.

Pour être complet, mentionnons encore la victoire de l’Ecurie du Maquisard, qui regroupe quelques spécialistes de la régularité, sous la houlette de Robert Vandevorst, par ailleurs chef d’orchestre de l’événement…

C’est dans une ambiance conviviale à souhait, dans l’une des salles du Radisson Blu Palace au cœur de Spa et en présence du Bourgmestre de la ville d’eaux, que la fête s’est achevée autour du godet de circonstance… « Edition sans la moindre fausse note, avec des catégories désormais bien délimitées et gages d’assurance pour le futur, un centre de calcul redoutable d’efficacité et un centre-ville où le pari du ‘Village Vintage’ a d’emblée été gagnant, nous sommes fatigués… mais heureux », concluait Pascal Collard. En un mot comme en cent : vivement l’an prochain ! (Photos Tony Henssen (1-2-5) & Eddy Coppée (2-3-6) )

Plus qu’une compétition, un événement populaire au cœur de Spa !

Plus qu’une fois dormir ! C’est en effet ce vendredi 9 septembre que débutera officiellement la Coupe des Sources – Mémorial Claudy Soret 2016, avec en guise de très copieuse entrée une boucle de nuit réservée aux concurrents de la seule catégorie ‘Legend 50’, qui regroupe la crème des spécialistes de la régularité. Avec quelque 240 kilomètres au programme, ceux-ci prendront la direction de Dinant, et gageons qu’à leur retour au cœur de Spa, tard dans la soirée, le classement aura déjà pris une tournure marquée.

C’est néanmoins la journée de samedi qui sera à ne surtout pas manquer pour le nombreux public attendu. Les concurrents des quatre catégories – ‘Legend 50’, ‘Legend 65 S’, ‘Legend 80’ et ‘Histo-Démo’ – disputeront en effet à quatre reprises les quatre spéciales fermées, sécurisées, courtes et techniques qui figurent au programme (chacun selon sa moyenne, bien sûr…), soit la piste de l’EMA, Ster, Spa et le très attendu tracé du Trôs Marets, avec passage à la célèbre épingle et dans la carrière. Entre chaque boucle, les équipages rentreront au Parc de Sept Heures à Spa, qui sera plus que jamais le quartier général de l’épreuve concoctée par Pascal Collard avec la précieuse collaboration du traceur Robert Vandevorst.

« L’un des objectifs de cette édition était de soigner l’accueil du public et de retrouver un vrai centre d’épreuve, avec des animations et la possibilité de passer du bon temps, explique Pascal Collard. Les premières voitures défileront sur le podium installé Place Royale à 8h30, 11h30, 14h30 et 17h30. A 11h30 et 14h30, un animateur, Vincent Franssen, se chargera de commenter le tout et de tendre le micro aux équipages. Ce podium sera installé au cœur d’un Village Vintage réunissant une quinzaine d’exposants qui feront rimer monde de l’automobile ancienne, esprit ‘vintage’ et produits du terroir local, afin que les concurrents puissent en profiter entre les boucles, et que le public de passage se fonde dans une ambiance à l’ancienne, conviviale à souhait. En collaboration avec Events & Collections, tous les visiteurs pourront y trouver leur compte, avec pour les plus jeunes des balades en poneys, un mini-golf, les concerts de LNA De Smedt à 16h30 et des Spadois de Cash Flow à 19h30, etc. Cerise sur le gâteau : la brocante nocturne, organisée dans la galerie du Parc de Sept Heures entre 14 et 20 heures, mais aussi la petite kermesse pour les enfants constitueront autant d’animations supplémentaires. Je pense que cette fois, il y aura vraiment de l’ambiance d’autant que le Fan-Club de Jean-Pierre Van de Wauwer sera aussi de la partie ! » 

Une liste non-exhaustive à laquelle on peut encore ajouter l’exposition de Nathalie Delcomune consacrée à l’automobile ‘vintage’, et la présence de l’ASBL ADN Aventure qui proposera des plats et desserts marocains au profit des écoliers de l’Atlas. Et pour ceux (et celles) que l’automobile intéresse moins, cette édition 2016 de la Coupe des Sources coïncidera avec l’exposition ‘Spa Memorial Days’ qui se tiendra au centre culturel, rue Hanster, au fond du Parc de Sept Heures. Véhicules militaires, photos, archives, il sera possible d’en apprendre tant et plus sur la libération de Spa un certain 10 septembre 1944. Avis aux amateurs.

Sur le parcours, les occasions de refaire le monde et de commenter les passages autour d’un verre ne manqueront pas, avec des buvettes installées à l’épingle du Trôs Marets, qui sera l’un des endroits phares de cette édition, mais aussi à la Peugeot Driving Academy (Piste EMA). Pour ceux qui passeront par Malmedy, une zone d’assistance sera installée sur le site du Movie Mills, devenu incontournable.

Si les premières voitures effectueront leur retour – définitif – à Spa sur le coup de 20 heures, la traditionnelle remise des prix a elle aussi subi un important lifting… « Plutôt que de proposer un repas dont certains profitent moins que d’autres en raison de leur heure d’arrivée, nous avons décidé de créer l’événement en nous entourant de restaurants partenaires dans le centre-ville de Spa, reprend Pascal Collard. Les concurrents auront donc la possibilité de piocher dans cette liste pour aller se restaurer dès leur rallye terminé, avant de gagner le Radisson Blu Palace pour la remise des prix et le verre de clôture. Une fois de plus, on y gagnera en convivialité, et l’implication des commerçants spadois n’en sera que plus importante. Il s’agit d’un point auquel nous tenons tout particulièrement… »

Vous l’avez compris, ce samedi, la Coupe des Sources – Mémorial Claudy Soret 2016 s’imposera comme un véritable événement populaire au cœur de Spa. Et comme l’enjeu sportif sera une fois encore intense, quelle que soit la catégorie, avec plus de 120 équipages engagés, il ne vous reste plus qu’à prévoir quelques – longues – heures dans votre emploi du temps samedi, d’autant que le soleil devrait lui aussi être au rendez-vous. See you in Spa !

cds-16-vintagevillage

Joli succès aussi en Histo-Démo

Si les concurrents des catégories ‘Legend 50’, ‘Legend 65S’ et ‘Legend 80’ se battront pour une place en vue ces vendredi 9 et/ou samedi 10 septembre, une bonne trentaine d’équipages engagés à la Coupe des Sources – Mémorial Claudy Soret 2016 entameront l’épreuve avec beaucoup plus de sérénité. Jouissant d’un joli succès de popularité dans bien des événements historiques, la catégorie ‘Histo-Démo’ sera en effet riche d’une grosse trentaine de voitures au départ de Spa…

« Le doute n’est plus permis, la catégorie ‘Histo-Démo’ rencontre toujours plus de succès, commente l’organisateur Pascal Collard. Cela s’explique par le fait que les équipages concernés ont envie de se faire plaisir une journée durant, mais en évitant les contraintes liées à une épreuve de régularité. Ce qui signifie qu’ils se lanceront eux aussi à l’assaut des quatre boucles de quatre spéciales fermées et sécurisées, à savoir la piste de l’EMA, Spa, Ster et le très attendu Trôs Marets, mais en ne prêtant nullement attention au chrono réalisé. On est donc en droit de s’attendre à du grand spectacle ! Qu’on ne s’y trompe néanmoins pas, la Coupe des Sources ne deviendra pas une simple exhibition, puisque cette trentaine d’engagés restera un quota maximum à l’avenir, la priorité étant bien sûr donnée aux différentes catégories où la notion de régularité, qu’elle soit à moyenne basse, intermédiaire ou haute, fait vraiment la différence dans l’élaboration du classement final… »

Qui dit spectacle pense véhicules appropriés, aux roues arrière motrices. Seront donc attendus par les suiveurs ce prochain samedi les Toyota Corolla 16S de Didier Doyen et Philippe Lambinet, les Ford Escort MK1 de Sébastien Commencais, Stéphane Domp et Nadine Michaux, les Opel Kadett ou Ascona de Christophe Libert, Dominique Paulus et Damien Renette, sans oublier bien sûr les plus récentes BMW E30, dont le clan sera emmené par Bernard Herman, mais aussi Cédric Defossé, Benoît Dirick, Bernard Lecocq ou encore Florent Van Eeckhout.

Cette catégorie ‘Histo-Démo’ richement achalandée comportera également quelques autos plus originales, qu’il est toujours agréable de voir ou revoir, à commencer par les Talbot Sunbeam Ti de Jean Dewandre, le célèbre ‘curé volant’, et Bernard Dressen, mais aussi l’Opel Commodore GSE de Philippe Davister, l’Alfa Romeo GTV6 de Freddy Gevers, la Citroën Visa Chrono de Thierry Henault, la Sunbeam Avenger GT de Philip Smets ou encore la Ford Anglia de Léo Meijers, qui sera à n’en point douter la plus ancienne du plateau.

Rappelons que le départ et l’arrivée de la Coupe des Sources – Mémorial Claudy Soret 2016 seront donnés dans le Parc de Sept Heures à Spa ce prochain samedi, et que pour la première fois, un ‘Vintage Village’ sera installé sur la Place Royale. Une quinzaine d’exposants feront ainsi rimer monde de l’automobile ancienne, esprit vintage et produits du terroir local, afin que les concurrents puissent en profiter entre les boucles, et que le public de passage se fonde dans une ambiance à l’ancienne, conviviale à souhait. On en reparle dans un ultime communiqué…

 

Forum

Archives

Photos

Documents d'époque

De 1988 à 1998, lors des 11 éditions précédentes.

read more
Archives

Vidéos

Viméo, youtube, ...

Trouvées sur le net sur les sites de partage vidéos

read more
edition 2010

Archives

Triées par année

Classements, photos, affiches, etc...

read more