• coupe des sources 2014
  • coupe des sources 2014
  • coupe des sources 2014
  • coupe des sources 2014
  • coupe des sources 2014
  • coupe des sources 2014
  • coupe des sources 2014
  • coupe des sources 2014
  • coupe des sources 2014
  • coupe des sources 2014
cds_2016

Une édition 2016 revue et corrigée

Dans la foulée d’une édition 2015 à succès, la Coupe des Sources – Mémorial Claudy Soret, épreuve qui a lancé la mode des rallyes de régularité pour voitures anciennes, s’annonce d’ores et déjà les vendredi 9 et samedi 10 septembre 2016. Si le concept de base de cette épreuve appréciée par des concurrents aux aspirations parfois bien différentes, ne change guère, certaines modifications sont néanmoins à relever. La plus importante concerne la catégorie Legend 65 R, réservée aux équipages pratiquant la régularité pure et dure, mais avec la moyenne la plus élevée. Une catégorie qui… disparaît en 2016, ce qui signifie que l’étape nocturne du vendredi soir ne sera plus réservée qu’aux concurrents engagés en Legend 50.

« Si nous avons décidé de supprimer cette catégorie Legend 65 R, c’est avant tout pour confirmer notre attachement à la notion de régularité dans le sens le plus noble, mais aussi pour assurer l’avenir de cette discipline dans notre pays, explique Pascal Collard, fondateur et organisateur de la Coupe des Sources. En effet, lors de l’édition 2015, si cette catégorie Legend 65R rassemblait une poignée de spécialistes de la Régul’, elle était surtout fréquentée par de vraies voitures de rallye qui peuvent faire naître des problèmes sur routes ouvertes. Outre le comportement un peu trop ‘sportif’ de certains, c’est avant tout le bruit des autos qui était dérangeant. Il a donc été décidé de réserver la ‘pure régularité’ aux seules voitures de la catégorie Legend 50… tout en nous réservant le droit de refuser les voitures trop bruyantes. Ce que l’organisation souhaite, c’est que le concept Legend 50 soit en fait réservé à des voitures de route, peu préparées et les plus anciennes possible. En gros, une Mini 1000 d’origine doit pouvoir s’imposer au classement général, fruit du savoir-faire du copilote et de la dextérité du pilote. »

Limitée à 20 voitures, cette catégorie Legend 50 sera donc la seule à en découdre sur les routes ouvertes de l’unique étape nocturne du vendredi soir…

« Plutôt que de proposer le même genre d’exercice le vendredi et le samedi soir, on a en effet décidé de rassembler la partie orientation sur routes ouvertes le vendredi soir, avec une boucle de plus de 220 kilomètres qui sera disputée en dehors de l’arrondissement de Verviers, poursuit Pascal Collard. Avec l’utilisation du système Tripy dans cette partie nocturne, on va pouvoir multiplier les prises de temps intermédiaires. Qu’on se le dise, il s’agira de vraie régularité et de véritable orientation avec un peu de carte tracée pour tout le monde. Cette longue étape nocturne du vendredi aura dès lors une incidence importante sur le classement final en Legend 50. En fait, vendredi soir, les tendances de cette catégorie seront déjà bien marquées… »

Composée exclusivement de spéciales fermées et sécurisées, la journée de samedi consistera en quatre boucles (trois pour les Legend 50) riches de tronçons qui seront, à l’exception de Ster, tous différents de l’année passée. Des spéciales à la fois courtes et intenses, qui seront tout sauf ennuyeuses, quelle que soit la moyenne retenue. Ici aussi, la multiplication des prises de temps intermédiaires (sauf pour les Legend 80) demandera une attention de tous les instants. Les quatre catégories retenues pour la Coupe des Sources – Mémorial Claudy Soret 2016 seront donc les Histo-Démo (20 voitures), les Legend 50 (20 voitures), les Legend 65 S et les Legend 80 (80 voitures maxi pour les deux catégories confondues). Le kilométrage total des étapes spéciales fermées sera de 100 kilomètres, comme en 2015.

Rappelons que le vainqueur de la catégorie Legend 65 S se verra attribuer un engagement gratuit aux Legend Boucles de Bastogne 2017.

Enfin, signalons que l’épreuve chère à Pascal Collard restera fidèle au centre de Spa, mais déménagera vers la Place Royale pour ce qui est du podium.

« L’objectif est de ne surtout pas priver la ville de places de parking, reprend l’organisateur. En effectuant ce petit déménagement, on quitte la voie publique, et on met tout en œuvre pour que Spadois, chalands, vacanciers et concurrents se retrouvent ensemble au centre de Spa en toute convivialité. Et là est bien la marque de fabrique de la Coupe des Sources depuis sa création : s’imposer comme un événement convivial par excellence pour tous les amateurs du genre… et les autres ! »

Il ne reste donc plus qu’à noircir les dates des vendredi 9 et samedi 10 septembre dans les agendas, afin de ne rien manquer de cette épreuve inscrite au calendrier Open du RACB (les licences RACB et FIA sont donc valables…) qui perpétue la tradition de la régularité dans la région spadoise…

Toutes les infos sur la page concurrents !

De beaux vainqueurs dans toutes les catégories

Avec 110 équipages effectivement au départ et répartis dans les catégories Legend 80, Legend 65 S, Legend 65 R, Legend 50 et Histo-Démo, l’édition 2015 de la Coupe des Sources – Mémorial Claudy Soret a fait fi des conditions météorologiques très variables ces vendredi et samedi pour battre son plein au départ de Spa. Et comme le veut la tradition dans ce genre d’épreuve à moyennes variables, l’indécision a été totale et les vainqueurs n’ont nullement volé leurs trophées, loin de là…

En Legend 80, on se pressait au portillon vendredi lors des opérations de contrôle technique afin de découvrir la nouvelle monture de François De Spa, qui avait vendu son habituelle et redoutable Ford Escort MK1 quelques jours plus tôt ! Et le Verviétois de se rabattre sur sa nouvelle et toute récente acquisition : la Porsche 911 ex-Patrick Deblauw. « Rouler en Escort était un de mes rêves, piloter une Porsche en est un autre », souriait François au moment de s’élancer, et très vite démontrer qu’il assimilait aisément le mode d’emploi de la belle allemande…

Il n’empêche, samedi, De Spa n’a pas connu la réussite escomptée, des pneumatiques un peu trop larges lorsque les averses étaient violentes rendant le pilotage de la 911 délicat, une pénalité sur le routier éjectant finalement l’équipage De Spa-Carabin du podium final.

Il n’en fallait pas plus à Geoffrey Leyon, révélé ces dernières années lors des montées historiques organisées dans la région verviétoise, pour s’offrir en compagnie de l’expérimenté Freddy Moors sa première victoire majeure au volant d’une autre Ford Escort MK1 très efficace. Le garagiste de Louveignée ne se laissait pas démonter durant la journée, pour finalement s’imposer devant la Porsche 911 de Courtin-Lemaire et la Ford Escort MK2 de Delhez-Chapa. C’est la Porsche 911 de Malherbe-Demortier qui complétait le top 5 final derrière la Porsche de De Spa-Carabin, alors qu’on regrettait les abandons de Dominique Mathy et Jean-Bernard Blaimont (gaz bloqués à fond sur l’Escort MK2 dès le début de journée) et Gluckmann-Gluckmann (Opel Manta A), pour ce citer que ces équipages. Dans les Classes, victoires de Leyon-Moors (Cl.C), Courtin-Lemaire (Cl.D) et Destrée-Destrée (BMW 1602, Cl.B).

La jeunesse au pouvoir

En Legend 65 S, catégorie très populaire qui voyait la quarantaine d’équipages évoluer sur les seules spéciales fermées de samedi, c’est à une lutte de générations à laquelle on a assisté. Copilote de John Pottier sur la Ford Escort MK2, le jeune Renaud Herman a fait très forte impression pour prendre la mesure de la famille Lambert (BMW 2002 Ti), dont le paternel Joseph reste une référence du copilotage en régularité dans notre pays. Au terme d’une superbe lutte, c’est la jeunesse qui l’a emporté sur l’expérience, le tout avec le sourire. Signalons au passage que Renaud Herman a progressé à pas de géant en très peu de temps en bénéficiant des conseils avisés de Freddy Moors, vainqueur en Legend 80 avec Geoffrey Leyon. Pas de doute, le jeune loup comprend vite et bien…

Derrière Pottier-Herman et Lambert-Lambert, Boulain-Guyot (Alfa Romeo GTV 2000) ont complété le podium en Legend 65 R, prenant le meilleur sur M’Body-Declerq (Ford Escort MK1) et Coel-Coel (BMW 2002). A noter la sortie de route impressionnante de la Ford Escort MK1 de Cédric et Sophie Tambour dans l’étroite, technique et glissante spéciale de Theux, le bolide à l’ovale terminant sa course sur le toit, sans mal pour l’équipage cependant. Bonne nouvelle : l’Escort pourra même être réparée ! Dans les Classes, les lauriers sont revenus à Pottier-Herman (Cl.C), Ambrosini-Abel (Audi 80 GTE, Cl.B), Delobel-Orban (Porsche 911 SC, Cl.D) et Schmit-Schmit (Sunbeam Chamois, Cl.A).

Les maîtres flamands

La catégorie Legend 65 R n’était pas la plus fournie à Spa ce week-end. Il est vrai qu’elle regroupe les cadors de la vraie régularité, dont le programme copieux et difficile débutait vendredi soir par une première étape nocturne. Si les abandons de Van-Rmpuy-D. Vanorverschelde (Opel Ascona) et Reuter-Bernard (Porsche 924) étaient trop rapides, la lutte a fait rage entre Kurt Vanderspinnen et Bjorn Vanoverschelde (Ford Cortina GT) d’une part, Yves Deflandre et Yannick Albert (Porsche 911) de l’autre, et c’est pour une trentaine de points seulement que les Néerlandophones ont eu le dernier mot, tandis que la Porsche était handicapée par un souci de sonde. Une affaire de spécialistes, assurément…

C’est la BMW 2002 Tii de Pascal Gonin et André Lys qui a complété le podium final devant la Porsche 924 CREAHM de Graeven-Lienne et la Ford Escort MK1 de Schoonbroodt-Gehlen. Dans les Classes, succès de Vanderspinnen-Vanoverschelde (Cl.B), Deflandre-Albert (Cl.D), Gonin-Lys (Cl.C) et Darimont-Wetzel (Ford Escort MK2, Cl.A).

Victoire familial

Une vingtaine de voitures ont profité du même programme que les Legend 65 R en Legend 50, et là aussi, l’écrémage a été important, surtout en fin de course, Van Vooren-Morgat (Porsche 911 R) et Delporte-Bozet (Fiat X1/9) devant ranger leurs bolides en vue de l’arrivée. Claude Ninane et son beau-fils Christophe Simon (Opel Kadett 1600 S) ont fait preuve d’une belle régularité aux avant-postes, l’emportant assez confortablement devant Venier-Sluysmans (Lancia Monte-Carlo) et Dufrasne-Dogne (Volvo Amazon). Le top 5 était complété par Blaise-Sevrin (Porsche 911 SC) et Dominiczak-Dominiczak (Triumph Dolomite Sprint), tandis que Baugnée-Remion (MG B), qui comptaient parmi les favoris, ont attaqué l’épreuve de manière ‘explosive’ vendredi soir, en offrant aux nombreux spectateurs de la légendaire ‘Casba de Trasenster’ un superbe passage… mais en oubliant de s’arrêter pour le pointage organisé à cet endroit ! Résultat : 300 points de pénalité et une remontée jusqu’en 8ème place le samedi.

Dans les Classes, les lauréats sont Ninane-Simon (Cl.B), Venier-Sluysmans (Cl.A), Dufrasne-Dogne (Cl.C) et Blaise-Sevrin (Cl.D).

Show devant !

Un mot encore sur les concurrents engagés en Histo-Démo, dont les inévitables Bernard Munster (Porsche 911 SC RS), Bruno Blaise (Opel Corsa) et Jean-Yves Dauchat (Ford Escort MK1, Prix du Jury), qui ont assuré le show d’un bout à l’autre de la journée, sans jamais perturber le déroulement de l’épreuve sportive. Certains de ces équipages devraient d’ailleurs être de retour en Legend 80 dès l’an prochain.

En attendant, c’est sur un bilan plus que positif et une victoire de l’Ecurie du Maquisard au classement Inter-Ecuries que s’est refermée la Coupe des Sources – Mémorial Claudy Soret 2015. Cerise sur le gâteau : le public était aussi en rendez-vous pour apprécier le spectacle du seul rallye ‘Legend’ désormais organisé dans la région spadoise.

A l’année prochaine…

 

120 autos et rien que du beau monde dès vendredi soir!

Après quelques tracasseries politico-administratives concernant la tenue de son épreuve sur le territoire de Spa, Pascal Collard, fondateur et organisateur de la Coupe des Sources – Mémorial Claudy Soret, peut être rassuré : ce vendredi 11 septembre en soirée, c’est un impressionnant peloton de 120 voitures qui prendra le départ du seul rallye ‘Legend’ s’élançant depuis le cœur de la ville d’eaux.

« Il est clair que ces derniers mois, nous sommes passés par tous les états, sourit celui à qui on doit le concept de régularité pour anciennes. Mais tout est rentré dans l’ordre, et il n’y a plus d’inquiétude concernant l’avenir de la Coupe des Sources. D’autant que pour cette édition, on a clairement le plein. Preuve que les différentes catégories proposées permettent à chacun d’y trouver son compte… »

Des catégories qui sont désormais au nombre de cinq, dont les Legend 50 et Legend 65R qui s’élanceront dès vendredi soir depuis le Campus de Francorchamps pour une boucle de nuit constituant la première étape, disputée dans une région inexplorée depuis plusieurs années, avec plusieurs surprises à la clef. Le lendemain, ces concurrents seront rejoints par ceux des catégories Legend 65S, Legend 80 et Histo-Démo dans les trois boucles de quatre spéciales fermées et sécurisées qui rythmeront la journée, avant que les inconditionnels de la Régul’ ne se lancent dans une ultime étape nocturne avant un retour à Spa sur le coup de 21h50.

Les anciens vainqueurs auront fort à faire

En jetant un œil sur la copieuse liste d’engagés, on ne peut que se réjouir de l’âpreté des débats à tous les niveaux de classement. C’est ainsi qu’en Legend 50, la victoire devrait se jouer entre les anciens vainqueurs que sont Dominiczak-Dominiczak (Triumph Dolomite Sprint) et Baugnée-Remion (MG B Roadster), qui devront forcément se méfier de Dufrasne-Dogne (Volvo Amazon), Van Vooren-Morgat (Porsche 911), Lhoest-Lhoest (Porsche 911 Targa), Lamotte-Polet (Lancia Fuvia 1600 HF), Ninane-Simon (Opel Kadett 1600 S), Hennes-Wileputte (Porsche 911 SC), etc. Ils seront une vingtaine à s’affronter à maximum 50 km/h de moyenne.

En Legend 65R, c’est sans doute la crème de la régularité qui en découdra sur le parcours de la Coupe des Sources 2015, avec bien sûr les inévitables Vanderspinnen-Vanoverschelde (Ford Cortina GT), Reuter-Bernard (Porsche 914/6), Deflandre-Albert (Porsche 911), Van Rompuy-Vanoverschelde (MG B GT), Sorel-Gully (Opel GT), Gonin-Lys (BMW 2002 Tii), Graeven-Lienne (Porsche 924) et consorts. Il convient ici de parler de ‘best of’ de la discipline, notamment du côté des copilotes, comme le classement le confirmera très certainement.

Nombreux sont les équipages pas nécessairement rodés à l’exercice de la régularité qui se contenteront des spéciales fermées de samedi, que Pascal Collard et son traceur Robert Vandevorst annoncent variées et sinueuses. En Legend 65S, on relève ainsi Lambert-Lambert (BMW 2002 Ti), M’Body-Declercq (Ford Escort MK1), Closjans-Noelanders (Porsche 356 Pré-A), Cavalheiro-Bamat (Porsche 911 Carrera), Pottier-Herman (Ford Escort MK2), Lemaître-Simon (Lancia Beta Monte-Carlo), etc. Plusieurs voitures risquent par ailleurs de ne pas passer inaperçues, à l’instar de la Citroën 2CV de Maréchal-Beaujean, la Simca Rallye 2 de Van Bourgonie-Van der Veken, la Peugeot 504 Ti Coupé de Arnaud-Delporte, la Rover P6 2200 TC de Pasteger-X ou encore la Sunbeam Chamois de Schmit-Schmit. On se réjouit…

2015_cds_delhez

Au nom du spectacle !

En Legend 80, le pilotage prendra le pas sur tout le reste, et les spectateurs pourront se délecter des passages de De Spa-Carabin (Ford Escort MK1), Mathy-Blaimont (Ford Escort MK2), Beco-Deposson (Porsche 911), Lauberg-Lopès (Porsche 911), Delhez-Chapa (Ford Escort MK2), Leyon-Moors (Ford Escort MK1), Courtin-Lemaire (Porsche 911), Deblauw-Simonis (Ford Escort MK2), Gluckmann-Gluckmann (Opel Manta A), etc. Le doute n’est pas permis, va y avoir du sport !

Et comme si cela ne suffisait pas, ils sont 25 équipages à s’être engagés en Histo-Démo, juste pour le plaisir de l’attaque et de la glisse sur les 12 spéciales fermées du samedi. Feront donc fi de toute notion de régularité les Munster père et fils (Bernard et Grégoire, Porsche 911), Blaise-Noël (Opel Corsa GSI), Dauchat-X (Ford Escort MK1), Doyen-Pirotte (Toyota Corolla TC), Menten-Joassin (Ford Escort MK1), Burton-Vassen (Porsche 930) et bien d’autres !

Pour ne rien manquer de cette ode au spectacle qu’est aussi devenue la Coupe des Sources – Mémorial Claudy Soret au fil des éditions, on ne peut que vous conseiller de vous rendre à l’école de conduite EMA près du circuit de Spa-Francorchamps, ou encore au légendaire mur du cimetière de Winamplanche, où les glissades seront aussi nombreuses qu’appuyées, tout en étant branché sur Maximum FM pour les comptes-rendus horaires.

Pour le reste, rendez-vous sur le site dès vendredi pour prendre connaissance du timing officiel et du parcours… et bien sûr sur place pour participer à cette grande fête !

 

Forum

Archives

Photos

Documents d'époque

De 1988 à 1998, lors des 11 éditions précédentes.

read more
Archives

Vidéos

Viméo, youtube, ...

Trouvées sur le net sur les sites de partage vidéos

read more
edition 2010

Archives

Triées par année

Classements, photos, affiches, etc...

read more